Confinement et santé psychique

Bonjour à toutes et à tous,

Cela fait maintenant plus de 10 jours que nous sommes tous confinés et vous avez peut être remarquer un changement d’humeur et de comportement en vous même : lassitude, perte d’entrain à faire les choses habituelles (douche, ménage, manger etc..), idées noires, montées émotionnelles importantes (se traduisant par des crises de rages, colère, fou rires sans raison apparente,  tristesse envahissante etc…), replis sur soi (l’élan d’appels internet et téléphonique des premiers jours vous lasse), perte de sommeil, augmentation de la prise alimentaire, troubles du sommeil, cauchemars, douleurs musculaires inhabituelles dans le bas du dos, au niveau des omoplates ou dans le trapèze (hors symptômes grippaux).

Tous ces changements, ces symptômes en période de confinement ont de très grandes chances de marquer une entrée dans un syndrome dépressif du fait de la perte d’autonomie de mouvements, de relation sociales réelles et d’une routine exagérée.

On retrouve les même symptômes dépressifs chez une personne n’ayant plus de travail après une longue période d’activité (environ au bout de 15 jours apparaissent les mêmes symptômes).

L’essentiel pour vous est alors de recréer le lien avec vous même en installant une routine essentielle qui garde le même enchaînement dans la journée et respectant au maximum un temps équivalent pour vous, un temps pour votre travail ou la maison, et un temps pour votre famille ou vos relations sociales.

Un temps pour vous : auto-massage (voûte plantaire, oreilles, visage, douche taoïste), exercices physiques (yoga, étirements basiques ou autres), exercices de respirations ventrales, relaxation/méditation. Faites cela en début et en fin de journée idéalement en respectant cet ordre.

Un temps pour votre travail ou la maison : bon là c’est assez facile. Par contre, si vous êtes en télétravail respectez les temps de pauses et les horaires de fermetures normales (sinon risque de burn-out du fait de la confusion espace personnel et professionnel). Et puis pour les tâches de la maison, si vous êtes en couple et/ou avec des enfants, partagez équitablement les tâches !! Personne ne doit s’épuiser sinon l’ensemble du groupe sera impacté par un effet domino !! Faites les choses en famille, même si les tâches sont différentes. Fixez vous un temps commun respecté par tous !!

Un temps pour vos relations sociales : activités ludiques en famille de façon collective ou individuelle (lecture mais dans la même pièce), prenez des nouvelles de vos proches ou des personnes moins proches, profitez de ce moment pour recontactez des amis ou des membres de la famille…

Voilà des conseils pouvant vous être utiles (en tout cas je l’espère) et pour vous permettre de limiter l’impact psychologique de cette situation totalement inhabituelle pour nous tous. Bon courage à tous !!

N.B : et très important, limitez les écrans qui augmentent les symptômes dans cette situation, et les informations types journaux tv, radio ou facebook qui sont de nature anxiogène.

Et n’oublier pas que l’ensemble des psychologues sont pour la plupart disponibles par téléphone ou par visio afin de vous soutenir particulièrement maintenant ! Plus que jamais, ne restez pas en détresse !!

 

Till BRAND. Psychologue-psychothérapeute.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s